NOUS SUIVRE
08/03/2017

Diffusion de la presse : bilan 2016

Avec 95 % des français qui lisent chaque mois au moins un quotidien ou un magazine, la presse française est un média puissant. Le 16 février dernier, l’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (l’ACPM) a publié les chiffres 2016 concernant la diffusion France payée (DFP). La presse grand public a vu sa DFP reculer de 3,2 % l’an dernier, moins que les années précédentes. Si les quotidiens nationaux et les féminins tirent leur épingle du jeu, les newsmagazines continuent de plonger. Zoom sur les gagnants et les perdants de la diffusion en 2016.

Les champions de la diffusion

Sur les 273 magazines dont la diffusion 2016 vient d’être publiée par l’ACPM, seuls 68 sont en progression. La presse quotidienne nationale enregistre une diffusion France payée importante.

  • L’Équipe Édition Générale présente la plus belle progression, +3,86%, avec 232 299 exemplaires ;
  • Le Monde, +0,63%, avec 269 584 exemplaires ;
  • Et Les Échos, +0,59%, avec 127 389 exemplaires.

Avec 420 millions d’exemplaires, la presse féminine représente un segment important de la presse française, avec 30% de la diffusion France payée de la presse magazine et 27,7 millions de lecteurs dont 66% sont des femmes. Santé magazine enregistre une progression de +4,3%, tout comme Elle avec +0,7%.

Les perdants de la diffusion

Selon les déclarations sur l’honneur publiées par l’ACPM le 16 février dernier, la presse grand public, dans son ensemble, a vu sa diffusion France payée reculer de 3,2 %, cependant cette baisse est moins prononcée que les années précédentes, en effet, -3,8 % en 2015 et -4 % en 2014. La vente au numéro a reculé de 7 % en un an, l’abonnement est à -4 %, le portage à -2 %. Les quotidiens régionaux, dont la DFP est en recul de 2,9 %, terminent tous l’année 2016 en négatif, à l’exception de Paris Normandie, +11,7 %, qui a fusionné avec Le Havre Libre.

  • Le leader Ouest France enregistre une baisse de -2,5 % ;
  • Sud Ouest -3,7% ;
  • La Voix du Nord -5,1 %.

Les newsmagazines souffrent également, en terminant l’année à -9,8% (-8,5% en 2015). Malgré le lancement d’une nouvelle formule en mars, l’Express enregistre une évolution de -13,5%. Qu’en au leader des newsmagazines, L’Observateur enregistre une évolution de -10,4%, et Le Point -6,5 %.

L’enjeu du numérique

Le numérique est un levier de puissance et de rajeunissement de la presse. Boostées par le lancement du kiosque SFR Presse en avril 2016, les versions numériques ont progressé de 53 %.  La presse numérique a réalisé plus de 15 milliards de visites, soit une progression de +8,4 %. Philippe Rincé, directeur général de l’ACPM, indique que « la tendance à la baisse se ralentit pour presque toutes les grandes familles de presse, en raison notamment de la montée en puissance de la diffusion numérique. La presse quotidienne nationale profite le plus du boom des versions numériques : celles-ci représentent désormais 17,3 % de la diffusion France payée, soit une augmentation de 5 % par rapport en 2015.

Au regard de ce qui se passe actuellement avec l’évolution de la presse numérique, nous pouvons nous demander s’il existera dans quelques années un nouveau média et comment fonctionnera-t-il ? Histoire à suivre…

Sources :

« Les gagnants et les perdants de la diffusion en 2016 » Stratégies n°1893

http://www.acpm.fr/

Fermer

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour fournir des services et des offres adaptées à vos intérêts. En savoir plus Cliquez ici