NOUS SUIVRE
20/04/2016

Le crowdfunding qu’est-ce que c’est ?

Ce système de collecte de fonds auprès de particuliers permet aujourd’hui aux épargnants de financer des PME de leur choix. Chacun choisit le projet qu’il souhaite financer, via un don, un prêt ou une souscription au capital.

En 1875 L’Union franco-américaine organise une collecte de fonds auprès des particuliers pour financer la statue de la Liberté de New York. Quelque 140 ans plus tard, ce mécanisme de financement par la foule porte un nom : le crowdfunding, ou financement participatif. Ce système permet aujourd’hui aux épargnants de financer des PME de leur choix. Chacun choisit le projet qu’il souhaite financer, via un don, un prêt ou une souscription au capital. Quelques centaines d’euros suffisent pour donner un coup de pouce à un projet. Le concept suscite tellement d’enthousiasme qu’un nouveau cadre juridique a été mis en place depuis le 1er octobre afin de mieux protéger les épargnants.

Certaines plates-formes de crowdfunding comme KissKissBankBank, Ulule et MyMajorCompany fonctionnent sur le principe du don : vous aidez une entreprise ou des artistes à financer un projet. Au programme, la création d’une exposition de photos sur la maladie d’Alzheimer, la production de jeans 100 % made in France ou l’édition d’un DVD live du groupe de rock les Fatals Picards. L’idée est avant tout de participer à une belle aventure. N’espérez aucun gain de ces opérations ! Une contrepartie en nature est parfois prévue : un album dédicacé, un DVD, etc.

Il existe 4 grandes familles de crowfunding Voir le lien 

Les avantages du crowdfunding

Pour les porteurs de projets :

  • Investissements pas ou peu coûteux (intérêts faibles pour les prêts)
  • Droit à l’erreur : les projets qui « échouent » (généralement par manque d’internautes « financeurs ») peuvent être recommencés (en modifiant le descriptif, ou le business plan s’il y a lieu)
  • Accès direct à une communautés impliquée dans le processus de création (ce qui facilite la recherche de prospects, permet d’obtenir des recommandations, etc.). Le marketing peut donc débuter avant la mise en oeuvre réelle du projet (ex : mise en place d’une campagne de « story-telling » pour tenir les internautes informés de la maturation du projet)
  • Le support web pré-existant permet de relayer son projet transversalement sur les réseaux sociaux (Fan Page Facebook, Twitter).
  • Possibilité de financer des « side projects » (projets parallèles) liés à un projet plus global.

Pour les investisseurs :

  • Pas de risque si le projet n’est pas collectivement soutenu (celui-ci n’est validé que sur la base d’un montant global atteint, qui est la somme des apports individuels).
  • Possibilité de diversifier ses initiatives de soutien à des projets innovants
  • Investissement dans des actifs non liés aux marchés financiers
  • Le projet étant « co-produit » avec d’autres internautes investisseurs, il est (en principe) possible de suivre de manière transparente son évolution. Un risque existe néanmoins que le projet échoue après la collecte des fonds (sachant que le capital investi peut être faible, il est fixé par chaque participant)
  • Certaines plateformes (soutien aux startups) mettent en place des outils de reporting permettant aux entreprises de donner des informations aux investisseurs ayant décidé de les soutenir.
  • Grande variété de contre-parties généralement corrélées au montant de l’investissement (intérêts, services, etc.)

Savez-vous que le plus célèbre exemple de « crowdfunding » est la dernière campagne de Barack Obama aux USA financée par le grand public à hauteur de 150 Millions de dollars. Que serait-il advenu si Obama avait comme son adversaire manqué de trésorerie en plein milieu de sa campagne électorale ? L’Histoire se serait peut-être écrite différemment. Évènement unique au monde, ce ne sont pas que de riches industriels qui ont façonné la victoire de leur candidat mais des centaines de milliers de gens qui ont, en moyenne, donné 80 dollars sur internet pour porter le premier afro-américain à la tête des USA.

Faites un petit tour sur le site de Kiss Kiss Bank Bank pour plus d’informations Voir le lien

 

 

 

 

 

Fermer

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour fournir des services et des offres adaptées à vos intérêts. En savoir plus Cliquez ici