NOUS SUIVRE
09/12/2015

Le SELFIE qu’est-ce que c’est ?

Selfie ici, selfie par là, selfie partout. Le phénomène est mondial et touche toutes les catégories d’internautes: de l’anonyme à la star aux millions d’abonnés sur Twitter, en passant par la personnalité politique… Tous prennent leur téléphone à bout de bras pour se tirer le portrait.

2013 aura été l’année du « selfie ». Et c’est donc tout naturellement qu’il a été désigné comme le mot de l’année 2013 par les Dictionnaires d’Oxford, ouvrages de référence en langue anglaise, aussi bien dans leur édition américaine que britannique. Forme privilégiée de l’autoportrait post-moderne, le selfie consiste à se prendre en photo soi-même, généralement à l’aide de son smartphone.

Le terme « selfie » est un diminutif du mot anglais « self-portrait », vraisemblablement apparu en septembre 2002 dans un forum en ligne australien. Un jeune expliquait s’être pris en photo ivre et blessé, pour montrer les conséquences d’une chute dans les escaliers. Désolé pour le point focal, c’était un selfie », peut-on lire sur le forum, photo floue à l’appui.

Vous voulez un chiffre?
56 millions. C’est le nombre de clichés partagés sur Instagram, l’application photo numéro 1, avec le tag #selfie. Si vous n’avez pas encore succombé à l’épidémie selfie (ou que vous faites encore partie de ceux qui soignent le cadrage pour faire croire que c’est quelqu’un d’autre qui prend la photo), cela ne saurait tarder. C’est inéluctable.

17 000% Croissance de l’usage de l’expression « selfie » sur internet entre Octobre 2012 et Octobre 2013.

« Pour être authentique, elle doit remplir plusieurs critères : être prise par l’intéressé avec un téléphone portable ou un appareil photo basse définition, l’angle est généralement une plongée à hauteur de bras et le regard fixe l’objectif », détaille Titiou Lecocq dans son Encyclopédie de la Webculture, parue en 2011. Et depuis, le phénomène a pris de l’ampleur. L’évolution des technologies, notamment la mise en place d’un objectif à l’avant de l’iPhone 4, et la multiplication des réseaux sociaux à succès, comme Facebook, Twitter ou encore Instagram, ont largement contribué à ce phénomène.

On a trouvé un mot pour le qualifier
Soyons honnêtes, faire passer le selfie pour une nouveauté serait légèrement faux. Ce qui est nouveau aujourd’hui, c’est surtout qu’on a trouvé un mot pour parler de ces autoportraits et que, par conséquence… on en a beaucoup entendu parler.

Les autoportraits numériques ont fait leur apparition dès le début des années 2000. A l’époque, il est trop tôt pour se prendre en photo avec son téléphone portable, on utilise encore son appareil photo numérique. Et pas d’Instagram, de Facebook, de Twitter et encore moins de Snapchat… si les internautes font des selfies, c’est pour alimenter leur page MySpace et prendre leurs premières photos de profil. Quand arrive Facebook, la “photo MySpace” prise soi-même tout flash dehors n’a plus la cote. Ce mauvais goût-là n’a plus sa place sur le tout nouveau (tout beau) réseau social des étudiants.

Les personnalités en sont accros
L’évolution des technologies et le dictionnaire n’auraient pas suffi à faire du selfie le phénomène qu’il est aujourd’hui. Il fallait que les leaders de ce monde s’y mettent eux aussi. Progressivement, le selfie a contaminé le monde de la mode, les popstars, les sportifs, et même… les politiques. On ne compte plus les autoportraits au mobile de Rihanna, Bieber, Miley Cyrus, Snoop Dog, Kim Kardashian ou encore Lou Doillon. Usain Bolt, Fernando Alonso et bien d’autres sportifs en font. Bill Clinton aussi. Michelle Obama, ses filles et leur chien s’y sont mis. Nadine Morano n’arrête plus. Bref, qui dit personnalité connectée dit autoportrait. Même le Pape François s’est pris au jeu inclus par un groupe d’adolescents !!

BS3LHg_CMAASCcx.jpg-large

Des réseaux sociaux dédiés apparaissent
Les personnalités amplifient donc le phénomène en y prenant part. Mais certains ne se contentent plus de se tirer le portrait. C’est le cas de Justin Bieber qui vient d’investir 1,1 million de dollars dans un nouveau réseau social entièrement dédié aux selfies.

Intitulée Shots of Me, l’application soutenue par l’idole des adolescentes a fait son apparition sur l’Apple Store le 13 novembre 2013. Avec ses 46 millions d’abonnés sur Twitter, ses 57 millions de fans Facebook et ses 11 millions sur Instagram… Justin Bieber a donné un bon coup de pouce à cette nouvelle application. De quoi faire oublier que, quelques jours plus tôt, la première appli de ce type était lancée. Son nom: Selfie, tout simplement.

Préférez cadrer votre visage
Décliné de « soi » (« self » en anglais), le selfie n’a de limite que votre anatomie. Ainsi, le « helfie » désigne un selfie cadré sur les cheveux (« hair »), un belfie se concentre sur votre arrière-train (« bottom »), tandis qu’un « drelfie » désigne un selfie alcoolisé (« drunk »). Quant aux photos de jambes nues en contreplongée, internet leur a trouvé un nom : les hot-dog legs. Autant de figures de style que de paliers sur l’échelle de la honte numérique. Puisqu’un bon selfie se partage, éviter d’y montrer des parties de votre corps que vous n’exhiberiez pas dans d’autres circonstances. L’ancien candidat à la mairie de New York, Anthony Weiner, a payé cher son goût pour l’autoportrait sous la ceinture (c’est flouté, mais c’est sur TheDirty.com, en anglais). En 2012, l’homme politique a utilisé cette photo bien cadrée pour séduire une jeune femme sur Facebook. Une rechute politiquement fatale. Le 6 novembre 2013, les New-Yorkais ont choisi un autre maire. Démocrate aussi, mais adepte de selfies plus conventionnels.

Sachez que le selfie ne mérite pas qu’on meure pour lui
Sur le réseau de partage de photos Instagram ainsi que sur Twitter, les mots-dièses #drivingselfie (selfie au volant), #drivingtowork (sur la route du travail), #drivingfast (conduire vite) ou encore le très optimiste #hopeidontcrash (j’espère ne pas me planter) rassemblent plusieurs milliers de clichés. Le phénomène a pris tant d’ampleur que l’Association des automobilistes américains (AAA) a publié un communiqué, suggérant aux conducteurs de ne « pas devenir ce crétin, mort en prenant un selfie.

Quelques conseils…

 

  • Souriez
    Exit la duckface, la moue blasée, la tête de six pieds de long. Si vous n’êtes pas là pour jouer les bouffons du roi, jouez un minimum le jeu. Les bégueules prétentieux, c’est bon, on a donné.
  • Ayez un objectif précis en tête
    D’accord, vous voulez utiliser ce selfie en photo de profil pour votre compte Facebook. Mais creusez un peu plus : qui peut voir votre photo ? Etes-vous actuellement à la recherche d’un emploi ? Quel sentiment voulez-vous faire passer ? N’oubliez pas qu’à l’heure du grand déballage sur les Internets, conserver un peu de mystère est une tendance qui a de plus en plus la cote…
  • Oubliez le flash. Et les photos de nuit.
    Le flash écrase les couleurs et vous donnera immanquablement un teint blafard, quelle que soit la manière dont vous vous y prendrez. Quant aux photos de nuit, à moins de maîtriser quelques applis de retouche photo express, on vous le déconseille : le manque de luminosité ne sert pas toujours nos intérêts non plus.
  • Faites attention au décor
    Rappelez-vous de cette photo des fesses de Scarlett Johansson, de cette bande de jeunes qui font une pyramide trop lol devant la maison d’Anne Frank, ou bien encore de cet américain qui n’a rien trouvé de mieux que de taper la pose dans un camp de concentration… Assurez-vous que le décor est sobre et qu’il ne contient aucun détail compromettant, de quelque ordre que ce soit. Croyez-nous, vous ne voulez pas que votre selfie soit sélectionné pour apparaître sur http://selfiesatseriousplaces.tumblr.com/ !
  • Choisissez le bon angle
    Cadré trop haut, votre visage sera excessivement anguleux. Trop bas, vous aurez un charmant double menton. L’idéal : tenez votre smartphone à bout de bras, face à vous.
  • Soignez votre tenue
    On ne vous demande pas de sortir la tenue de soirée pour réaliser votre selfie. En revanche, évitez le slip Kangourou, comme Rihanna, ou les top ultra échancré comme Miley Cyrus !
  • Réservez les photos sexy pour votre partenaire de nuits torrides
    La grande tendance du moment ? Montrer ses seins, ses cuisses, bref, des parties plutôt intimes. Franchement… Vous aimeriez que votre père tombe sur ces photos ? Ou, pire, qu’un inconnu se rince l’oeil à vos dépends ? Voilà. Gardez donc cette pratique pour l’homme de votre nuit ou de votre vie…
  • Amusez-vous
    Dans le cas contraire, vous passerez pour une fille prétentieuse : s’il n’est pas né avec le dernier smartphone, l’auto portrait reste un exercice un poil narcissique. Evitez de vous prendre trop au sérieux, vous ne feriez que renforcer la touche « moi, ma vie, mon oeuvre ».

    Pratiquez le selfie avec parcimonie Selfie par-ci, selfie par là… Si la pratique du selfie est forcément narcissique, au moins un peu, trop de selfie tue le selfie ! Plus vous posterez d’auto-portraits, plus vous passerez pour une personne imbue d’elle même. Ce que vous n’êtes pas, évidemment.

 

Sources : francetvinfo, cosmopolitan.fr, leparisien.fr, europe1.fr, huffingtonpost.fr

Fermer

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour fournir des services et des offres adaptées à vos intérêts. En savoir plus Cliquez ici