NOUS SUIVRE
01/04/2015

PLV, ILV….?

Que veulent dire ces acronymes…?

Le sigle PLV est l’acronyme de Publicité sur le Lieu de Vente. Comme son nom l’indique, la PLV regroupe l’ensemble des outils de communication commerciale présents sur un lieu de vente. Il s’agit clairement d’outils orientés vers le consommateur. La PLV est efficiente pour guider un choix et, surtout, pour stimuler l’acte d’achat. La force de la PLV est de créer sur un mécanisme de rappel. Dans la majorité des cas, le client a été préalablement sensibilisé par des messages publicitaires diffusés sur d’autres supports, médias ou non. En arrivant dans un espace de vente, de taille importante ou non, la présence de la PLV stimule la mémoire du client en reprenant le message publicitaire déjà vu puis en guidant, consciemment ou non, le consommateur vers le produit ou le service proposé. D’où l’appellation courante de « vendeur muet » pour définir la PLV.

En termes de tailles, de formes et de matériaux, la PLV possède un nombre incomparable de possibilités. C’est un des avantages les plus appréciés et qui favorise grandement le recours à la PLV pour la promotion des ventes. En effet, elle s’adapte à toutes les contraintes aussi bien de l’annonceur, des agences de communication et de leurs équipes créatives que celles du diffuseur. Cette grande souplesse et cette forte adaptabilité sont, à coup sûr, des critères majeurs de choix dans la mise en place d’une démarche communicante via une PLV.

Quelle différence y a-t’il entre ILV et PLV ?

La PLV est une publicité rigide, dotée d’un appui incliné au verso, lui permettant d’être posée sur un comptoir, exactement comme un cadre photo. C’est une publicité que l’on regarde donc de très près. Il existe également des PLV beaucoup plus grandes servant de display pour les produits d’une marque (très souvent dans les grandes surfaces alimentaire ou de bricolage). Il s’agit de l’ensemble des moyens de communication mis en œuvre par les entreprises pour promouvoir leurs produits sur le lieu de vente et faisant appel aux techniques du merchandising.

On appelle « ILV » l’ensemble des éléments de signalétique présents sur le lieu de vente pour guider ou orienter le consommateur quant à la localisation des rayons ou des produits L’ILV dans un hyper prend surtout la forme de kakémonos. Ce sont ces affiches aériennes en 80X120, suspendues au plafond, lestées en base par une réglette, et alignées le long des caisses. Elles informent de façon généraliste les promotions pour la semaine, le détail des rayons, elles servent de guides aux clients et sont lues de très loin.

Le marketing sur le lieu de vente reste crucial pour déclencher l’achat

La communication sur le point de vente reste stratégique : 50 à 75% des décisions d’achat se font en magasin. C’est le dernier point de contact du consommateur avec la marque. Il affirme la personnalité de la marque ou de l’enseigne. Il a aussi pour but d’augmenter et d’orienter les ventes au moment décisif de l’acte d’achat. Le marketing au point de vente permet encore de fidéliser la clientèle ou de présenter son univers sous un angle attractif. Depuis la crise, on constate d’abord que le carton a pris le pouvoir. Il est moins cher que le multi matériaux pour faire une PLV. Comme les opérations se multiplient, de plus en plus de marques se dotent même d’une structure fixe de PLV (qui servira à plusieurs campagnes) et optent pour un habillage qui change au fil des opérations.
Enfin on assiste de plus en plus à l’intégration de l’affichage dynamique dans la PLV. Il y a de plus en plus d’écrans. La PLV cesse d’être statique. Elle incorpore des petits écrans pour approfondir l’information du consommateur. Les objectifs et les règles d’or de ces nouveaux supports sont similaires à ceux des éléments en carton, mais les PLV nouvelle génération jouissent d’un avantage de taille: ils permettent de mettre en scène le produit de manière plus percutante. Un film dans lequel un acteur utilise un coupe-haie aura un impact plus fort qu’une simple photo. Le nec plus ultra, c’est la version tactile.

Quelques conseils

ATTIRER L’ATTENTION DES CLIENTS
La vue est le sens le plus sollicité dans un point de vente. Capter le regard du consommateur n’est pas chose aisée: l’originalité s’avère donc indispensable pour se démarquer dans une vitrine ou dans les linéaires. La taille semble la variable la plus évidente sur laquelle jouer.

ÊTRE CLAIREMENT IDENTIFIABLE
Le consommateur passera son chemin s’il n’a pas reconnu le produit ou la marque en quelques secondes. Le meuble doit donc comporter des éléments visuels qui lui sont familiers. Le logo et les couleurs de l’emballage constituent les premiers éléments d’identification.

INFORMER SIMPLEMENT
Un dessin vaut mieux qu’un long discours. Cet adage s’adapte à la communication sur le point de vente.  Seuls le nom de la marque et l’éventuel slogan ou accroche doivent être imprimés sur la PLV.

UNE UTILISATION OPTIMALE POUR LES DÉMONSTRATEUR
Le recours à des animateurs a un impact sur la conception de la PLV. Vous devez intégrer cette donnée dans le cahier des charges remis à votre prestataire. Pour commencer, le support devra être à taille humaine, afin de faciliter la prise en main des produits.

 Au final qu’est ce qu’une bonne PLV ?

C’est un ensemble : un design séduisant. Un agencement pratique, une relation client de qualité, une mise en avant du produit valorisante, une interactivité renforcée par les nouvelles technologies…Mais avant tout une PLV efficace est celle qui fait vendre !

Sources : cartonplv.com, chefdentreprise.com, lentreprise, lexpress.

Fermer

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour fournir des services et des offres adaptées à vos intérêts. En savoir plus Cliquez ici