NOUS SUIVRE
20/01/2017

Que deviennent les relations presse à l’heure du 2.0 ?

Un défi de taille attend les agences de relations publics. Nombreuses négligent encore l’importance de maintenir une relation avec les nouveaux acteurs du web. La tempête des relations presse 2.0 ébranle les professionnels du secteur. Faut-il donc s’inquiéter de l’avenir des RP dans une situation de crise de la presse et de virtualisation des rapports humains ?

La transformation digitale des relations presse

Avant toute chose, qu’est-ce que les relations presse ? Les relations presse rassemblent l’ensemble des actions effectuées à destination de la presse et leurs journalistes dans le but d’obtenir une couverture médiatique favorable à l’entreprise ou à ses produits. L’efficacité des relations presse est évaluée par une approche de valorisation des retombées presse obtenues sur les différents médias. Depuis quelques années, les relations presse ont vu émerger de nouveaux acteurs : les digital influenceurs & blogueurs. Il est aujourd’hui indispensable de les intégrer dans les stratégies de relations presse, en vue de l’engagement de leurs communautés. Il est important que les agences de relations publics considèrent que les journalistes ne sont plus les seuls à créer du contenu et à le diffuser conformément à leurs formats et à leurs médias respectifs. Friendly Agence intègre dans ses stratégies de relations presse, les RP 2.0. L’agence a proposé à des influenceurs et blogueurs tels que Noholita, Horia ou encore You Make Fashion de tester le déménagement participatif de Déméclic, notre client.

Une approche différente

Les blogueurs prennent de plus en plus de place sur le web et sont devenus des acteurs incontournables de l’univers médiatique d’aujourd’hui. Or, les méthodologies de travail ne sont pas tout à fait les mêmes, lorsque les agences de relations publics s’adressent à un journaliste ou un blogueur. Le quotidien du journaliste est cadencé par la lecture des dépêches et des journaux, celui des blogueurs par la lecture des mails, tweets et les derniers posts. S’ensuit un tri et une réécriture de l’information avec ou sans support. Néanmoins il est trop réducteur de considérer que les journalistes se contentent de ces sources, malgré qu’il arrive que les blogueurs devancent les journalistes, notamment à cause de l’absence de contraintes de publication. Les journalistes maintiennent des relations privilégiées avec un réseau d’informateurs, ce que peu de blogueurs sont capables de faire. Le web 2.0 doit nous amener à dépoussiérer le communiqué de presse. Plus qu’un support, il devient un document qui contient du texte, mais également des vidéos, du son, des visuels et des liens utiles pour encourager l’internaute à s’approprier l’univers de la marque et à le partager #simplement en ligne.

Une complémentarité essentielle

Si les médias sociaux sont au cœur des campagnes RP d’aujourd’hui, il est essentiel de pas sous-estimer les médias traditionnels, qui représentent encore et toujours une audience importante, et une relation de confiance et de crédibilité auprès des publics. Le JT de 20 heures de TF1 rassemble en moyenne plus de 6 millions de téléspectateurs et les matinales de Thomas Sotto sur Europe 1 : 1,14 million d’auditeurs.

Pour conclure, les relations presse 2.0 ne signent pas la fin des relations presse traditionnelles, mais en revanche, ensemble elles sont complémentaires. Une campagne RP efficace appelle aussi bien des journalistes expérimentés que des influenceurs et autres blogueurs afin de couvrir les médias traditionnels tels que la radio, la télévision, la presse écrite mais aussi les nouveaux outils numériques.

Sources : 

https://siecledigital.fr/2017/01/11/pourquoi-les-relations-presse-ont-tout-faux/?utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap

http://www.agence-comme-lm.com/du-pigeon-voyageur-a-lere-numerique-deux-siecles-de-journalisme/

Fermer

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour fournir des services et des offres adaptées à vos intérêts. En savoir plus Cliquez ici