NOUS SUIVRE
29/07/2015

T’as vu mon gros KLOUT ?

Il est d’une évidence toute universelle d’apprécier de se sentir écouté et reconnu dans le milieu dans le lequel on évolue, que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle. Dans notre société hyper connectée et empreinte d’infobésité, comment savoir aujourd’hui si vos messages sont influents et parallèlement si vous l’êtes vous-même ? Les médias sociaux remplissent-ils leur tâche ?

Klout, c’est quoi ? Vous ne le savez peut être pas, mais si vous avez une présence en ligne, même minime, vous avez un score Klout, que vous ne le vouliez ou non. Alors à quoi ça sert, quel est mon score et comment puis-je l’améliorer, pourquoi est-ce que je devrais m’en préoccuper? Je vais tenter de vous éclairez sur le sujet !

Un peu d’histoire.

Klout, startup IT née il y a 5 ans, a su progresser et doubler son C.A. chaque année. De nombreux investisseurs ont investi de manière conséquente et à long terme dans le projet. A tel point que Klout influence Bing depuis 2012, Microsoft à l’appui, tout comme Kleiner Perkins (au total plus de 30M$ investis…) en 2010, la compagnie aérienne Virgin America distribue les premiers Perks (avantages) à ses clients en se basant sur leurs scores Klout : 120 utilisateurs avec un important score Klout se sont vus offrir un aller-retour San Francisco ou Los Angeles / Toronto. Klout est donc devenu en 5 ans le metric de référence pour savoir si vous en êtes ou pas !

Comment ça marche ?

Ça a l’air super tout ça, mais Klout, ça sert à quoi et ça fonctionne comment ? Pour faire simple, Klout analyse et mesure votre taux d’influence sur les réseaux sociaux. Pour cela, l’entreprise fait appel à votre activité sur vos différents comptes Facebook, Twitter, Google Plus, Instagram, Foursquare, LinkedIn, Tumblr, WordPress, etc. Votre score est calculé à l’aide de 400 signaux quotidiens, tels que les j’aime sur Facebook, les retweets sur Twitter, les +1 sur Google Plus, les mentions et commentaires de vos abonnés, etc.

Le score Klout va de 0 à 100, 100 étant le plus élevé et 0 le plus faible. Avoir un score de 0 signifie que vous n’êtes absolument pas présent en ligne, pas de compte Facebook, LinkedIn, Twitter, etc., ce qui commence à se faire rare en 2013…
Personne n’a un score de 100. Les utilisateurs les plus influents sont Barack Obama (99), Justin Bieber (95) ou encore le Pape François (91).

Klout est donc à priori un outil qui vous renvoi l’image de qui vous paraissez être sur le réseau, en terme d’influence… « Influenceur », hmm , j’en salive d’avance ! Influencer, c’est hype, c’est bien, mais comme tout ce qui est hype, on ne sait, ni pourquoi ni comment ça l’est… (et surtout pour combien de temps, avant de devenir le corollaire : has been !), pourtant, c’est ce qui amène à signer et faire signer des contrats…

L’ influence ?

Même si elle est contestée et beaucoup décriée, la notion d’influence sur Internet est intéressante car elle représente la capacité de générer des conversations et de l’engagement autour des faits qui consacre cette présence sociale si jalousement perçue (on en revient à l’égo à nouveau).

Trois facteurs définissent les algorithmes de calcul actuels rentrant en ligne de compte :

• La portée : la taille du réseau de l’influenceur (tant par sa taille que par le niveau d’influence de ceux qui le composent)
• L’amplification : l’impact qu’aura le message suscité au travers des médias sociaux
• L’autorité : la crédibilité accordée sur le réseau (que ce soit le message à faire passer ou le messager)

Il serait à ce propos intéressant de connaître le pourcentage des contrats signés par des influenceurs en vue, sans plus-value réelle quant à l’activité qu’ils sont censés pratiquer. (Cf les clashs actuels entre CM sur les forums, se reprochant le manque de compétences au détriment de l’égo et du relationnel biaisé)…

Un moyen de suivre des personnes influentes

Klout calculant le niveau d’influence d’un internaute, vous pouvez ainsi trouver des personnes influentes à suivre. Klout se base sur la mise en corrélation des différentes plateformes sociales, privées et pros (Facebook/Twitter/Instagram/Google+/LinkedIn/Foursquare/ et bien d’autres en business account.

Une fois tout cela interconnecté, Klout calcule un score qui vous attribué et qui change selon votre activité. En gros, soyez RT et/ou nommé sur FB/Twitter par des gros Klout, et vous êtes sûr de grimper dans le classement sans même produire de contenu dit « qualitatif »… Là est toute la complexité de cet outil : Influence = côtoyer des influenceurs pour le devenir, ou produire du contenu de qualité pour influencer ses réseaux et grimper en crédibilité sociale ?

De quelle façon les entreprises se servent-elles de Klout?

Pensez service à la clientèle! Voici quelques exemples d’entreprises qui ont décelé le potentiel de Klout comme outil d’affaires.

L’été dernier, au Palms Casino Resort à Las Vegas, les commis ont subrepticement regardé les scores Klout de leur client au moment de leur arrivée. Certains clients, ceux dont le Klout score était le plus élevé, ont reçu un surclassement de chambre instantanément, parfois même sans qu’on leur dise pourquoi. Selon Greg Cannon, ancien directeur du commerce électronique des Palms, l’initiative réveilla un buzz énorme. En effet, avant l’expérience de Klout, les Palms occupaient seulement le 17e rang sur les médias sociaux parmi les hôtels-casinos basés à Las Vegas. Par la suite, leur compte sauta à la 3e position sur Facebook et l’entreprise possède maintenant l’un des plus hauts scores Klout parmi ses pairs.

L’intérêt dans tout ça ?

Quoiqu’il en soit, ces certaines marques ont utilisé Klout d’une manière plutôt intelligente puisqu’elles proposent aux personnes influentes de tester leur produit. En acceptant ce test, il faut indiquer ses coordonnées et quelques infos personnelles, puis il est possible de partager sur Twitter et Facebook cette actualité. Et selon Orange, l’opération #effet4G aurait été très bénéfique en terme de ROI puisque les feedbacks ont été nombreux (Vine, tweets, insta…). Et on insistera bien sur le terme « feedback » qui prouve bien que ce sont des tests, et non des cadeaux pour arroser des influenceurs.

Discrètement, Klout s’est fondé une base de données de milliers d’internautes qui ont fourni leur nombre de followers, d’abonnés, d’amis sur l’ensemble des réseaux sociaux, publics et privés. Klout serait-il donc devenu un puissant levier pour attirer les marques, en revenant au modèle de l’échantillonnage de masse ? Bien joué !

Klout, des alternatives ou seul maître à bord dans le calcul de l’e-influence ?

Même si Klout reste le Pionnier et le plus en vue, quelques alternatives existent telles que :

Kred, PeerIndex et le petit dernier snapscore.me

Chacun y va de son algorithme pour vendre sa boutique, et au final un mix des 4 serait peut-être au final assez fidèle à ce qu’est la définition du mot influenceur, selon e-marketing.fr : « Personne disposant d’un compte sur un média social (blog, Twitter, groupe ou page Facebook) et diffusant régulièrement un nombre important de contenus à une communauté large et fidèle. Cette personne dispose d’un capital social élevé qui fait d’elle un prescripteur auprès de sa communauté. »

Recruter avec Klout ?

Klout est également devenu un moyen de recruter un community manager. En 2012, Quechua précise dans une annonce pour un poste de community manager qu’il faut un score Klout de 35 minimum pour postuler. Seulement, recruter une personne influente, avec un « Klout score » élevé, ne signifie pas qu’il sache se servir correctement des plates-formes sociales. Une célébrité ou un homme politique peut avoir un « Klout score » élevé mais cela ne signifie pas pour autant qu’il maîtrise les réseaux sociaux.

Et vous, influençable ou influenceur ?

Pour le savoir, rendez-vous sur www.klout.com : connectez-vous avec Facebook ou Twitter et votre score vous sera donné immédiatement. « — J’ai un score bas, est-ce que c’est grave ? » Non ça n’est pas grave, mais un score relativement élevé démontre une certaine notoriété de votre part : vos publications intéressent vos abonnés et donnent envie d’être partagées avec d’autres.

À vous désormais d’améliorer votre score en publiant du contenu qui donne envie à vos abonnés d’interagir avec vos publications !

Sources : hubinstitute.com, seinoseo.blogspot, 1990nineteenninety.com, agence-indigo.com, nmédiasolutions.com

Fermer

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour fournir des services et des offres adaptées à vos intérêts. En savoir plus Cliquez ici