NOUS SUIVRE

La 5G

QU’EST-CE QUE LA 5G ?

La 5G, est, comme son nom l’indique, la 5e génération de communications mobiles qui va donc succéder à la 4G, et avant elle la 3G et la 2G. Parmi les promesses phares de la 5G on retrouve d’abord un débit multiplié par 10.
Elle devrait permettre de gérer un nombre toujours plus grand d’appareils connectés. On ne parle plus uniquement des smartphones, mais aussi des ordinateurs, des voitures et de tout un écosystème d’objets connectés, en particulier dans le monde professionnel. Derrière cette dernière notion se cache surtout l’idée que de plus en plus de machines autonomes seront connectées au réseau mobile : ville intelligente, sécurité, maison connectée…

Quel est l’intérêt de cette nouvelle technologie ?

La principale promesse de la 5G sera d’offrir une connectivité omniprésente, ou « ultra connectivité », selon les termes utilisés par l’Arcep. C’est la possibilité de piloter à distance des milliards d’appareils, machines et engins en tous genres et dans tous les secteurs d’activité.

Pour l’utilisateur lambda, la 5G va offrir plus de confort au quotidien. Il pourra, par exemple, télécharger des films en 4K voire en 8K, mais aussi jouer en ligne sans problème de latence (le délai de transmission dans les communications informatiques).

Démonstration avec ce dragon en réalité augmentée dans un stade en Corée du sud lors d’un match de baseball. Gros coup marketing de l’opérateur SK telecom.

 

Ce n’est que pour le divertissement alors ?

Pas du tout, bien au contraire. La fin de la latence, c’est ce qui manquait jusqu’alors pour le développement des voitures autonomes, par exemple. Grâce à cette technologie, les véhicules pourront interagir en direct entre eux ou avec le mobilier urbain. Les constructeurs ont déjà bien avancé sur la question. Ford, BMW, Peugeot et DS Automobiles se sont notamment alliés au fabricant de puces Qualcomm et multiplient les démonstrations de rapidité du transfert de données de véhicule à véhicule et de véhicule à infrastructure. L’Ile-de-France a déjà consacré 100 millions d’euros pour devenir la première région mondiale du véhicule autonome. Des voies dédiées seront, dès cette année, équipées de systèmes informatiques sur les autoroutes franciliennes.

La 5G va également permettre le développement de la téléchirurgie. Un médecin à Paris pourra ainsi opérer un patient à l’autre bout du monde, via un robot. Selon le South China Morning Post, une première opération à distance sur un animal s’est tenue le 8 janvier en Chine grâce à une communication établie en 5G.

 

Est-ce qu’on va devoir changer de téléphone ?

Forcément, vous allez devoir monter en gamme. Pour capter la 5G, il vous faudra un nouveau modem intégré à votre smartphone capable de prendre en charge les nouvelles fréquences. Pas d’inquiétude, tous les fabricants sont déjà sur les rangs pour proposer leurs modèles.


QUID de la santé ?

D’abord, un rappel de la situation : depuis 2011, les champs de radiofréquences électromagnétiques sont classés dans la catégorie des phénomènes pouvant peut-être être cancérogènes. Il existe donc une incertitude. C’est le Centre international de recherche sur le cancer, une structure rattachée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a procédé à cette classification.

La catégorie dans laquelle se trouvent les ondes est appelée 2B (cancérogènes possibles). Il existe 4 autres niveaux : 1 (cancérogènes), 2A (probablement cancérogènes), 3 (inclassables) et 4 (probablement pas cancérogènes). En clair, le classement 2B est un groupe pour lequel la littérature scientifique n’a pas permis avec certitude d’établir un lien de causalité démontrant la nocivité des ondes.
Cela étant, la prudence reste de mise. En début d’année, les services de la ministre de la Santé ont rappelé que la 5G devra s’inscrire dans le cadre réglementaire actuel. En ce qui concerne l’exposition du public aux ondes. Impossible pour cette nouvelle norme de s’en affranchir parce qu’elle serait nouvelle prometteuse ou révolutionnaire.

« C’est l’Agence nationale des fréquences (ANFR) qui a la charge de contrôler la conformité des terminaux radioélectriques mis sur le marché, de veiller au respect des valeurs limites réglementaires d’exposition du public, de tenir à jour le protocole de mesure, mais aussi de gérer le dispositif national de surveillance et de mesure de l’exposition aux champs électromagnétiques. »

 

5G : Le jargon pour bien comprendre

  • Fréquences sous 6 GHz (ou « Sub-6GHz ») : ce sont les fréquences qui sont actuellement utilisées par les opérateurs. Comme pour la 4G, elles seront progressivement converties en réseau 5G. Il en existe deux types : les très basses fréquences (comme la bande en or des 800 MHz) et les hautes fréquences, comme la bande 2100 MHz.
  • Ondes millimétriques (ou « mmWave ») : ce sont les ondes dont la fréquence est supérieure à 6 GHz. Ce sont elles qui offrent des débits équivalents à ceux de la fibre optique. Elles sont dédiées à la 5G et elles n’ont pas une grande portée. Elles seront donc utilisées en ville principalement.
  • SA et NSA (acronymes de Standalone et Non-Standalone) : ce sont deux types de réseau 5G. Le premier est un réseau ou la 5G fonctionne seule et ne dépend pas du réseau 4G, tandis que le second en dépend. Vous êtes donc connectés en 5G, mais vous continuez de transiter sur un cœur de réseau 4G. À termes, tous les opérateurs proposeront un réseau SA.
  • DSS (acronyme de Dynamic Spectrum Sharing) : il s’agit d’une fonction permettant de faire coexister sur les mêmes bandes de fréquence les technologies 4G et 5G. Au départ, les opérateurs prendront la décision de dédier certaines fréquences à la 5G.
  • Agrégation de porteuse : c’est la capacité du réseau à servir un seul client avec plus d’une connexion (en upload ou en download) simultanément. Cette capacité peut fonctionner sur des fréquences classiques, sous les 6 GHz, et/ou sur les ondes millimétriques.

 

Finalement la 5G a été officialisée en France, le mercredi 18 Novembre 2020, et non pas le 6 Novembre 2020, date de sortie du single de Booba intitulé 5G.

 

 

Sources :

https://www.arcep.fr/nos-sujets/parlons-5g-toutes-vos-questions-sur-la-5g.html

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles

 

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/09/24/5g-le-vrai-le-faux-et-ce-qu-on-ne-sait-pas-encore_6053447_4355770.html

Fermer

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour fournir des services et des offres adaptées à vos intérêts. En savoir plus Cliquez ici